Le Phéninde, jeu antique

Publié par JUGGLE PRO le

Le Phéninde, jeu antique

Le Phéninde est un jeu de balle qui remonte très loin dans la civilisation grecque. Il est l’ancien nom de l’harpastum et est considéré comme l’ancêtre du rugby de nos jours. Il est mal connu, car très peu de sources littéraires en parlent. Le phéninde se pratiquait avec la pila, une balle dure faite de bandes de cuir enroulées. Le phéninde est un jeu qui était pratiqué dans l’antiquité comme l’episcyre et l’harspastum, ces différents sports sont les premières formes de jeu de balle et sont considérés comme les ancêtres de toutes les formes de jeu de balle que nous connaissons de nos jours, nous parlons plus précisément le rugby et le football.

Les jeux de balle antique et l’histoire du phéninde.

Les jeux de balles existaient depuis les civilisations anciennes. Ils étaient pratiqués à des fins récréatives ou d’entrainement militaire. Les jeux les plus populaires étaient l’épiscyre, l’apporhaxis, l’uraine et surtout le phéninde qui était particulièrement prisé par les habitants de SPARTE, une ville célèbre pour ses traditions guerrières. Le Phéninde s’appellera dans la Rome antique Haspartum qui devient le jeu favori des légions romaines pour l’apprentissage du combat et la préparation des troupes. En effet, il consistait à opposer deux camps sur un terrain de 100 à 150 mètres de côté qui devaient parvenir à amener une balle derrière une ligne marquée derrière le camp adverse. C’était un jeu ou les équipes devaient montrer beaucoup d’agressivité pour gagner et marquer la virilité de ces membres.

Les règles du Phéninde et comment était-il pratiqué ?

Dans son temps, il n’existait pas de règle précise dans le phéninde. Il était pratiqué avec une balle très dure (la pila) faite de bandes de cuir enroulées. Aucune préparation n’était nécessaire pour y jouer, quiconque pouvait participer à condition d’être très physique, car c’était un jeu qui demandait beaucoup d’endurance.

Les équipes étaient constituées de 5 à 12 joueurs. Il se pratiquait sur un terrain rectangulaire, sableux ou terreux. La ligne tracée derrière les équipes était faite avec de la craie, elle était appelée syres. L’objectif du jeu est d’arriver à poser la balle derrière la ligne du camp adverse. Tous les moyens étaient mis en place pour l’atteinte de l’objectif.

Tout reposait sur la vitesse des passes et des feintes. Les feintes de corps, les passes courtes ou longues ainsi que les déséquilibres font partie du phéninde. Les joueurs enduisaient leurs corps d’huile pour mieux échapper à leurs adversaires. Il était permis de se bousculer et s’arracher le ballon qui pouvait être lancé à la main, frappé du poing ou pousser du pied. Cependant, l’utilisation des pieds devrait être très limitée et son influence assez minime.

L’élément fondamental du jeu était les duels physiques. Ce jeu mettait en scène une grande intensité entre les équipes, et était parfois qualifié de violent. C’était un jeu où les joueurs se livraient une lutte agressive pour la victoire. La pénibilité et les efforts exigés des pratiquants laissent imaginer combien ce jeu était rude.

DÉCOUVREZ JUGGLEPRO
BOUTIQUE SPÉCIALISTE DU FOOTBALL ALTERNATIF ET JEUX DÉRIVÉS DU FOOTBALL

 © 2021 JugglePro. Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.