La France hôte de la Coupe du Monde de Plumfoot 2019

Publié par JUGGLE PRO le

La France hôte de la Coupe du Monde de Plumfoot 2019

La commune d’Eaubonne, à quelques minutes de route de Paris, a accueilli entre le 20 et le 24 août dernier le Championnat du monde de plumfoot. Même si le Viêtnam a remporté la victoire finale face à une valeureuse équipe chinoise, nos représentants tricolores n’ont pas démérité. Auteur d’un beau parcours qui s’est prématurément achevé, l’équipe a montré de belles choses qui laissent augurer un bel avenir pour le plumfoot. Très populaire en Asie, sa notoriété est en train de s’accroître sur le vieux continent et partout ailleurs. Pour mieux connaitre le plumfoot, jetons un bref regard sur l’histoire de ce sport dérivé de l’ancêtre du football.

Aux origines du plumfoot

Ce sport nous vient de l’Asie. Ces origines sont discutées entre la Chine et le Viêtnam. Pas donc étonnant que ces deux pays soient les finalistes du dernier Championnat du monde. La première version du plumfoot est le cuju. Il est né entre 476 et 221 av. J.-C. Ce sport était pratiqué dans la cour impériale et opposait les soldats de la cavalerie aux gardes de l’empereur. Au cours des années qui suivent, il connait une forte évolution, le plumfoot est formalisé et le sport est appelé « JIANZI ». En 2004, le cuju a été désigné comme l’ancêtre du football. À partir de 1984, le Jianzi devient un sport national.

Au Viêtnam, le plumfoot est connu sous l’appellation đá câu et serait apparu au Ve siècle av. J.-C. Des traces de pratique de plumfoot ont été retrouvées dans des temples datant de quelques siècles en arrière. Ici, ce n’est qu’à partir de 1970 qu’il est formalisé et reconnu comme un sport national.

La notoriété du plumfoot atteint l’Europe lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936. Un athlète chinois après une remarquable performance dans sa discipline fait quelques démonstrations. En 1999, 26 nations comptant essentiellement des pays d’Asie fondent la Fédération Internationale de Plumfoot puis en 2003 nait sa fédération européenne. Toujours en 2003, le plumfoot est intégré parmi les sports pratiqués aux Jeux d’Asie du Sud-est.

Pratique du plumfoot

Le volant

Le plumfoot dans sa forme globale est un mélange entre les sports de balle que sont le football, le volleyball, le badminton et un art martial, le Kung-fu. Il se joue avec un volant appelé le pili. Le volant est composé d’une base en caoutchouc, avec une ou plusieurs plumes d’oie (ou de canard). Il existe deux formes (versions) de plumfoot, la version freestyle et la version compétition. Les règles et le ballon connaissent quelques variations en fonction des versions.

Jouer au plumfoot en mode Freestyle

Cette forme du plumfoot est surtout pratiquée dans la rue. Le but ici est de jongler le volant pendant longtemps sans le faire tomber. Il est possible d’utiliser toutes les parties du corps à l’exception des mains et des bras. Il est en général pratiqué à 4 ou à 5 joueurs. Les plumes du volant sont au nombre de quatre et les couleurs peuvent varier, allant du rouge au vert, en passant par le jaune ou le bleu.

La version freestyle nécessite des qualités telles que la créativité et l’imagination. En effet, les jongleries sont accompagnées de figures. Parmi les figures spectaculaires, on retrouve le scorpion, le tour du monde, le soleil, l’indie et bien d’autres.

Jouer au plumfoot en version filet

La version filet du plumfoot est celle pratiquée lors des compétitions. C’est cette version qui s’apparente plus au badminton. D’ailleurs, le terrain où il se pratique est le même que celui du badminton à l’exception du couloir du fond qui n’est pas présent ici. C’est donc un rectangle séparé par un filet long de 1m50 (dans les compétitions de femme) ou 1m60 (dans les compétitions d’hommes).

Le but ici est de faire tomber le volant dans le rectangle adverse. Chaque fois que le volant rebondit dans le camp adverse, l’équipe marque un point. Pour remporter un match, il faut gagner deux sets. Et pour gagner un set, il faut marquer vingt-et-un (21) points tout en ayant au moins deux points d’avance sur l’équipe adverse. Ici, il existe des fautes qui peuvent entrainer des pénalités à l’équipe qui la commet.

 

Clubs de Plumfoot en France

De nombreux clubs de plumfoot ont vu le jour en France depuis l’avènement du plumfoot. Il existe une fédération qui organise un championnat national. Les principaux clubs sont à Dunkerque, à Marseille, à Paris et à Puteaux. Néanmoins, on en rencontre d’autres, moins huppés, partout en France. Pour retrouver la liste et les contacts de tous les clubs de Plumfoot en France, vous pouvez consulter la liste sur le site officiel de France Plumfoot.

© 2019 JugglePro. Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire