Jongler avec des chambres à air : La Basse Norvégienne, l’ancêtre du Pitchak Niçois ?

Publié par JUGGLE PRO le

Jongler avec des chambres à air : La Basse Norvégienne, l’ancêtre du Pitchak Niçois ?

Le jeu du Pitchak est-il né en Algérie dans les années 50 ou dès les années 1900 en Norvège ? voilà un beau sujet de Thèse pour un historien de l’art !

Le jeu du Pictchak s’est implanté dans le sud de la France par les rapatriés d' Algérie dans les années 60/70. Il est devenu rapidement le passe-temps favori des niçois. Le but est de faire le maximum de jonglages possibles. On peut faire rebondir le Pitchak avec les pieds, les genoux, les cuisses, la poitrine ou la tête tout en évitant qu’il ne touche le sol. L’usage des bras et de la main n’est pas autorisé. L’objectif est de faire le maximum de rebondissements sans que le ballon touche le sol. Les plus habiles intègrent quelques figures qui nécessitent de la technique et de la fluidité.

Avec 284 jongles, le jeune Sai Mataoua détient le record de nombres de jongles au pitchak !

Comment jouer à la Basse, L’ancêtre norvégien du Pitchak ?

Toute comme le jeu du Pitchak, la Basse se joue avec une balle créée à partir de chambres à air.

La Basse se joue à partir de carrés (cercles) de 1 à 1,5m sur le sol dont un carré au milieu, les autres carrés étant dessinés à égale distance les uns des autres autour du carré du milieu. Le but du jeu est de défendre votre carré afin que la basse ne touche pas le sol à l’intérieur de celui-ci. Si la Basse touche le sol de votre carré vous perdez un point. Convenez du nombre de point qu’il faut avant de sortir du jeu, généralement 3.

Service et but du jeu

Le jeu commence avec un serveur. Le service ne doit pas être inférieur à la hauteur du genou et doit être effectué en un seul coup à la basse du pied. Vous pouvez frapper la basse avec toutes les parties du corps, sauf les bras et les mains.

Il n’est pas permis de se tenir sur la place de quelqu'un d’autre. Si la basse frappe le sol en dehors des cases, un nouveau service est fait par le joueur le plus proche de la basse (ou celui qui joue).

Si cela touche le cercle, ce n’est pas un but (appelé le "strek" en norvégien).

Si vous avez le moindre doute sur le fait que la basse ait touché le cercle, la règle habituelle est de refuser le but. Après un but approuvé, tout le monde se déplace d'une case dans le sens des aiguilles d'une montre avant le prochain service.

Annulation du but
Le but est annulé si :
La basse touche l’entre-cuisse, la bouche ou d’autres cavités corporelles
Le joueur qui marque entre dans le carré du joueurs qui prend un but cintre lui.
Le service n’a pas une trajectoire courbée
Le service n’est pas à la hauteur du genou en aucun cointe de la trajectoire le service est une extension, c’est-à-dire un tir très difficile en direction du corps du receveur et dans son carré.
Tous les buts sont annulés au moment du service retour (“gjenlegg”), c’est-à-dire que le destinataire du service joue directement dans la case du joueur qui vient de servir, avant que la basse n’ait été en contact avec un troisième joueur (ou le serveur lui-même) .

Carrés morts
Lorsqu'un joueur quitte la case qu'il défendait, le carré devient une case morte. Si la basse frappe la case morte, les événements suivants peuvent se produire, en fonction des règles que vous aurez choisi de suivre:
1. Le dernier contact avec la basse quitte le jeu, quel que soit l'état du point
2. Le dernier joueur en contact avec la basse reçoit un point
3. Rien ne se passe si vous choisissez de ne pas tenir compte des règles du carré mort. Il suffit de le ramasser et de servir à nouveau.

Mains et Le Penalty (Tir de Pénalité)
Les mains ne sont comptées qu'après un contact délibéré de la basse avec le bras. Si la basse tombe sur la case de l'auteur après une main, elle est comptée comme un but et il n’y a donc pas de Pénalty. La Penalty est tiré par celui qui a touché la basse en dernier avant les mains.

Il y a beaucoup de variations sur le Penalty (tir de pénalité), les règles les plus courantes sont:
- Le tireur doit essayer de mettre ou de frapper la basse dans le carré de celui qui a fait la faute de main
- le tireur doit toucher l'intérieur de son cercle avec au moins un pied
- la basse doit rester immobile sur le pied avant l'exécution
- Celui qui a fait la faute de main doit défendre son carrée tout en le touchant avec un pied, jusqu’à ce que le tireur ait levé son genou
- Pas de règle de hauteur au genou lors d'un tir de pénalité. : le tireur est autorisé à passer la basse à un autre joueur.
- Si le tir de pénalité est sauvé (la basse ne touche pas le sol du carré) et que la basse est toujours dans les airs, la basse est de nouveau en jeu normal.

Basse hors jeu
La basse est mise hors jeu lorsque :
a) la basse frappe le sol
b) les mains
c) suite à un « Stamp » : mouvement vers le bas du pied avec la plante du pied
d) sur des coups de pieds à hauteur de tête d’un autre joueur e) lorsqu'un joueur est attaqué physiquement en poussant et en poussant

Finale
Lorsqu'il ne reste que 2 joueurs, une finale est jouée. Pendant la finale, il y a des services alternatifs jusqu'à ce qu'un gagnant soit déclaré. Des services trop forts peuvent être contestés et doivent ensuite être servis à nouveau. Lors des finales, les retour de service sont autorisés.

Voilà en résumé les règles de la basse reprise du site officiel https://www.basse.no/basse-in-english/. Vous y trouverez plein de nombreux conseils pour pratiquer ce jeu (informations en anglais et en norvégien).

Conseil ! vous pouvez utiliser un Footbag pour jouer au jeu de la Basse Norvégienne.

 

 


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire